The Gleaner
Nouvelles

Trois organisations communautaires lancent des programmes de dons planifiés

Une quarantaine de personnes se sont réunies au club de golf d’Ormstown le 17 novembre dernier pour le lancement conjoint des programmes de dons planifiés de trois organismes communautaires de la région, Les Aidants du Haut-Saint-Laurent, les Services d’Accompagnement Bénévole Et Communautaires (SABEC) et ESPACE SUROÎT.

L’événement a été organisé en collaboration avec la Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut-Saint-Laurent et la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent, et avec le soutien des partenaires de la campagne, dont le conseiller financier Éric Leblanc et les courtiers d’assurance Serge et Karine Gosselin de Gosselin Courtiers d’Assurances. Des représentants d’organismes communautaires locaux, dont la nouvelle association d’affaires d’Ormstown, ainsi que la députée de Huntingdon Carole Mallette et Charles Gascon, attaché de la députée de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille, étaient également présents pour le lancement de cette campagne innovatrice.

Selon un communiqué de presse émis par la CDC du Haut-Saint-Laurent, le marché de la philanthropie a subi une transformation importante au cours des dernières années et il devient plus important pour les organismes de bienfaisance d’adapter leurs approches de collecte de fonds. Le don planifié, également connu sous le nom de don en héritage ou de planification des dons, désigne un don qui est désigné pour un organisme à une date ultérieure, le plus souvent par le biais d’un testament.

« Il existe des idées préconçues sur les dons planifiés, déclarait Rémi Pelletier, directeur exécutif du CDC. Les gens croient, par exemple, qu’ils doivent avoir beaucoup d’argent, mais les dons planifiés peuvent avoir lieu à n’importe quel niveau », a-t-il expliqué, notant que les donateurs n’ont pas à choisir entre leur famille et les causes qui leur tiennent à cœur, car même un petit pourcentage de leur succession peut faire une grande différence pour les organisations qu’ils soutiennent. Un don planifié à un organisme de bienfaisance enregistré comporte également certains avantages, notamment un crédit d’impôt pour la succession.

 

Women stands next to man seated at desk with paper laid out in front of him.
Les Aidants du Haut Saint Laurent ESPACE SUROÎT et SABEC ont uni leurs forces pour lancer une nouvelle campagne de collecte de fonds axée sur la sensibilisation aux dons planifiés PHOTO Sarah Rennie

 

Les dons planifiés sont de plus en plus populaires au Canada, mais il s’agit encore d’un sujet relativement inconnu ou tabou. C’est la principale raison pour laquelle les trois organisations régionales ont décidé de se mobiliser ensemble. « Nous sommes toujours à la recherche de bénévoles et de dons », explique Isabelle Woods, directrice générale de la SABEC, qui offre des services de transport médical. Elle et son président, Alain Castagnier, ont expliqué que l’organisation a commencé à étudier les dons planifiés il y a plus d’un an. M. Castagnier a admis que les organismes communautaires se concentrent souvent sur le court terme, « mais nous essayons d’apprendre à travailler sur le long terme également ». Les dons planifiés apporteraient à l’organisation une plus grande stabilité.

Ce sentiment a été repris par les représentants de Les Aidants du Haut-Saint-Laurent et d’ESPACE SUROÎT. « Des dons planifiés nous permettraient de mieux répondre aux besoins », a déclaré Maude Lemieux, d’ESPACE SUROÎT, en lien avec dévouement de son organisme à la prévention de toutes les formes de violence envers les enfants. 

Ensemble, les trois organismes espèrent lancer une conversation au sein de la communauté sur les dons planifiés et les avantages de la planification, tant pour les donateurs que pour la longévité de ces services importants dans la région.

Latest stories

Le Challenge sur neige fait monter la température à Ormstown

The Gleaner

La mairesse d’Ormstown suspendue pour violation du code d’éthique 

Fin de semaine en or pour les Huskies de Huntingdon

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 2 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !