The Gleaner
Art de vivre Art de vivre

Emily Triggs: Sur ses inspirations musicales et représentant la scène musicale de Calgary

Emily Triggs est née et a grandi à Hemmingford. Musicienne et auteur-compositeur, la jeune femme réside actuellement à Calgary en Alberta. Bien qu’elle ait connu du succès en jouant dans des groupes de Calgary comme Magnolia Buckskin, The House Doctors et The Fallen Angel Band, elle a sorti en 2014 son premier album solo, When Guinevere Went Under, et en 2019 son deuxième album intitulé Middletown.

En Décembre 2020, Triggs a inscrit sa chanson « Light You Up », du disque Middletown, dans le RISE UP Calgary Song Contest, et a remporté le concours. Lancé début 2021 comme une plateforme « open-source » ayant pour but de relancer la reprise de l’industrie artistique de la ville, RISE UP connecte également ses membres à des expériences et des événements en direct, ainsi qu’à des artistes et des entreprises locales qui souffrent pendant la pandémie. « Light You Up » incarne la résilience et l’esprit de la scène artistique de Calgary et sera utilisé tout au long de l’année comme la chanson thème de l’initiative RISE UP.

L’inspiration pour “Light You Up” est venue à Triggs en regardant des vidéos de boxe de Christy Martin dans les années ’80. « La chanson ‘Light You Up’ n’est pas sur la boxe, il s’agit plutôt d’être implacable tout en essayant d’attirer quelqu’un d’autre », dit Triggs. « Je me disais que les boxeurs se battent mais sont aussi très proches. C’est quelque chose que nous pourrions faire beaucoup plus dans le domaine artistique. »

 

Emily Triggs, assise dans la maison de ses parents à Hemmingford, prend la pose pour la pochette de son album Middletown. PHOTO Erika Rosenbaum

 

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle s’est installée à Calgary afin de poursuivre sa carrière musicale, Emily Triggs mentionne à quel point les styles de musique folk sont importantes pour la ville, bien qu’elle avoue s’en inspirer pour la première fois dans sa musique. « Je pense que partout où j’ai vécu m’a inspiré, mais c’est Hemmingford qui a eu le plus d’impact sur moi. C’est l’un des plus beaux endroits au Canada », dit-elle.

Emily Triggs parle également de ses héros musicaux, citant entre autres Bob Dylan et Tom Petty, mentionnant aussi à quel point elle est inspirée par des auteurs-compositeurs comme Patty Griffin et Lori McKenna. Que l’on écrive des chansons pour soi-même ou pour les autres, l’écriture de chansons est une compétence particulière. La capacité de coucher ses pensées sur le papier et de raconter un sentiment unique ou une expérience personnelle n’est pas quelque chose que tous les musiciens talentueux peuvent faire.

Alors qu’elle continue de s’inspirer de la scène musicale de Calgary, Triggs trouve également l’inspiration chez les autres musiciens. « Je suis grandement influencé par mes pairs. Faire de la musique n’est pas facile, et je suis inspiré par leurs perspectives dans la vie. À propos de RISE UP, la musicienne note, « J’ai l’impression que c’est une initiative importante en raison de la lutte que les musiciens ont traversé. Que serait notre monde sans l’art? »

Pour suivre Emily Triggs et sa musique, retrouvez-la sur www.facebook.com/emilytriggsmusic/, www.instagram.com/emilyvtriggs/et YouTube à www.youtube.com/emilytriggs. Ses albums When Guinevere Went Under et Middletown sont tous deux disponibles sur Spotify et Apple Music.

 

 

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.