The Gleaner
Nouvelles

Rapport de police: Des fraudeurs arrêtés à Valleyfield

Les policiers de la MRC de Beauharnois-Salaberry de la Sûreté du Québec ont été appelés à enquêter sur un cas de tentative de « fraude grands-parents » à Salaberry-de-Valleyfield le 7 février dernier.

Une femme de 55 ans a rapporté avoir été contactée par une personne se faisant passer pour un avocat qui lui a dit que sa fille avait été impliquée dans une collision avec un piéton alors qu’elle était sur son téléphone cellulaire. Le prétendu avocat a ensuite informé la victime que sa fille avait besoin de 5 000 $ pour payer sa caution et être libérée.

Inquiète, la femme a appelé directement sa fille pour découvrir qu’il s’agissait d’un cas de fraude. Elle a immédiatement contacté la police. À l’arrivée des agents, la femme a pris part à une deuxième discussion avec l’avocat présumé par téléphone, et ils ont fixé un point de rencontre.

Peu après, une jeune femme de 19 ans s’est présentée sur les lieux dans l’espoir de récupérer l’argent. Elle a été arrêtée sur place et la police a pu déterminer qu’un deuxième suspect attendait à proximité dans un véhicule. Le conducteur, un homme de 23 ans, a également été arrêté en relation avec cet événement.

Les deux suspects ont été libérés par la suite et pourraient faire face à des accusations en lien avec la fraude.

La Sûreté du Québec profite des détails de cette affaire pour rappeler l’importance de demeurer particulièrement vigilant afin d’éviter d’être victime de la fraude grands-parents.

Dans un communiqué de presse, la police provinciale souligne qu’elle a reçu plusieurs signalements de tentatives de fraude à l’égard de personnes âgées au cours des dernières semaines. Les personnes ciblées sont souvent contactées par téléphone et on leur dit qu’un proche, souvent un petit-fils, a été emprisonné et qu’il faut plusieurs milliers de dollars le libérer. Ces conversations téléphoniques impliquent souvent des fraudeurs qui se font passer pour des policiers ou des avocats.

La SQ rappelle aux citoyens de faire preuve de diligence raisonnable avant de faire confiance à quiconque au téléphone. Ne donnez jamais d’argent à un inconnu ou à une personne dont l’identité ne peut être vérifiée. Si une personne prétend agir au nom d’un groupe ou d’un organisme, il faut communiquer directement avec l’organisme en question. Ne divulguez jamais d’informations personnelles à une personne qui ne peut pas prouver sa légitimité. Ne faites pas confiance à une personne qui se montre trop insistante, voire insolente, au téléphone. Enfin, si l’appel téléphonique concerne un proche, appelez ses parents, un autre membre de la famille ou des amis pour vérifier si l’histoire qui vous est présentée au téléphone est vraie (IW).

Latest stories

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Départ de deux légendes

The Gleaner

Havelock s’apprête pour un scrutin cet automne

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp